L'arrestation de Sara H par les gendarmes de Perrecy-les-Forges

 

 

 

 

Un PV parmi tant d'autres, retrouvé au Service Historique de la Défense, archives de la Gendarmerie ; il montre le quotidien du travail de gendarme en zone occupée, en 1942. Nous avons exceptionnellement retiré les noms des protagonistes, aussi bien de la personne arrêtée que des gendarmes. La première car le froid rapport du militaire français a quelque chose de trop indécent, les seconds car cela fait partie de l'engagement d'accès à ce type de document.

Notons en outre que le Maréchal des Logis Chef D.J. allait ensuite se distinguer en procédant à la première arrestation d'illégaux de la M.O.I. mais qu'il allait aussi indiscutablement apporter tout son appui aux premiers maquis, jusqu'à être finalement arrêté et déporté dans des conditions particulièrement cruelles... 

 

brigade de Combourg ss l'occup.jpg- Une brigade de gendarmerie (hors S&L) sous l'Occupation -

 

 

 

 

Brigade de PERRECY-les-FORGES 

9 octobre 1942 PV d'arrestation de Mme H. Sara, 36 ans,

polonaise d'origine juive, sans profession, demeurant à Ciry-le-Noble (S&L)

 

           Ce jourd'hui, neuf octobre mil neuf cent quarante deux, à sept heures trente,

           Nous, soussignés, D.J., Maréchal des Logis Chef et L. L, gendarme à la résidence de Perrecy-les-Forges, département de S&L, revêtus de notre uniforme et conformément aux ordres de nos Chefs, agissant en vertu d'instructions de Mr le Sous-Préfet, Délégué dans les fonctions de Préfet pour le Département de S&L Zone occupée à Autun, à nous transmises ce jour à trois heures, par message téléphoné de notre Commandant de Section, à l'effet de procéder à l'arrestation de Mme H. (Sara), Polonaise d'origine juive, demeurant aux Porrots, Impasse Lamarck N°-3/6, commune de Ciry-le-Noble, nous nous sommes rendus en son domicile, où à 7 heures 30, nous l'avons trouvée, en compagnie de son mari H. L., mineur aux Mines de Blanzy, né à Wrosko (Pologne) le 4 octobre 1904, naturalisé français, blessé de guerre en congé de captivité, et ses deux enfants : A. né en1933, et H. née à Ciry-le-Noble le 25 novembre 1941 (10 mois), allaitée par elle.

            Les époux H. savent lire, parler et comprennent le français sans cependant l'écrire.

            Nous avons fait connaître à Mme H. l'objet de notre mission et l'avons invitée à se munir des objets et vivres prévus dans les instructions reçues.

            Cette femme voulait à tout prix conserver son dernier enfant avec elle. Nous lui avons fait comprendre qu'elle ne pouvait l'emmener et, finalement elle s'est résignée à le laisser à son mari et aux bons soins de sa voisine Mme FRONDZY, née LASKOWKA, demeurant au n°-I/8 de l'impasse Lamarck.

            Après ces formalités remplies, nous avons conduit Mme H. au bureau de notre brigade, d'où nous avons avisé notre Commandant de Section de l'accomplissement de notre mission.

 

            L'identité de Mme H. est la suivante :

            S. Sara, femme H., née à NIZCZYKI (Pologne) le (en 1908), date exacte inconnue, de père inconnu et de S. Bina, sans profession, élevée par sa mère jusqu'à 20 ans en Pologne, se disant jamais condamnée. Titulaire de la carte d'identité n°-40-A.P.23.262, délivrée par la préfecture de S&L, le 31 juillet 1942, valable du 16 janvier 1942 au 15 janvier 1945. A fait en 1937 une demande de naturalisation. N'est pas en contrat pour l'Allemagne.

 

            Elle est en possession des effets, objets et valeurs ci-après :

 

                        A-         Dans une valise en simili-cuir bleu foncé :

            2 mouchoirs couleur usagés

            3 mouchoirs fil blanc (neufs)

            2 serviettes de toilette (éponge)

            1 serviette hygiénique

            3 culottes calicot

            1 combinaison calicot

            1 combinaison jersey violet

            2 chemises (de jour) calicot (neuves)

            1 chemise (de nuit) en finette blanche

            2 soutien-gorge en toile de vichy rose

            2        -- id --       en toile écrue

            1 corset couleur rose usagé

            3 blouses fantaisie (1 grise, 1 bis, et une rose et bleue)

            1 pull-over laine verte

            1  -- id --    laine marron

            1 gilet de laine vert foncé

            2 jupes de drap bleu foncé

            1 robe en indienne à carreaux bleus et rouges

            1 cache-nez en laine chinée tricotée,

            6 paires de bas en mauvais état (fil, coton et soie)

            1 drap de lit ajouré

            2 couvertures de lit en laine et coton (1 beige, 1 grise)

            1 paire de souliers usagés

            1 gamelle, fourchette, cuiller et gobelet

            Nécessaire de raccommodage.

 

                        B-         Sur elle

            1 chemise calicot

            1 culotte calicot

            1 combinaison (chemise américaine)

            1 paire de bas en soie beige

            1 robe lainage marron

            1 paletot laine bleue tricotée

            1 manteau en drap marron

            1 chapeau feutre (chaudron)

            1 paire de souliers cuir fauve (à l'état neuf)

           

            Elle s'est en outre munie des vivres prévus soit : 1 kilo de pain, viande : 700g, fromage. Elle possède également sa carte d'alimentation délivrée à Ciry-le-Noble sous n° 1.043, accompagnée des tickets de pain, viande et matière grasse. Madame H. a pris à la caserne le repas de midi de jour.

            Elle possède en outre la somme de soixante-quinze francs.

            Avant son départ de son domicile, Mme H. a été fouillée en notre présence et sur notre demande par Mme FRONDZY. Elle n'est en possession d'aucun objet pouvant lui nuire ou favoriser son évasion. Elle n'est porteuse d'aucun bijou.

            Ses pièces d'identité et valeurs lui ont été retirées provisoirement et la suivront à destination.

            D'après les instructions données par notre Commandant de Section, Mme H. est transférée ce jour au Commissariat de Police du Creusot, à l'aide d'une voiture automobile réquisitionnée par les soins de M. le Maire de Perrecy-les-Forges.

            Dressé en deux expéditions destinées : la première à M. le Sous-Préfet délégué dans les fonctions de Préfet pour le département de S&L occupée à Autun, la deuxième à nos Chefs.

            Fait et clos à Perrecy-les-Forges les jour, mois et an que d'autre part.

             Signature : Mme H. + un gendarme

 

SIGNALEMENT

            Cheveux : Chatain – foncé – (ondulation artificielle)

            Yeux :  gris ardoisé

            Front :  ordinaire

            Nez :  rectiligne (base abaissée)

            Visage :  ovale

Renseignements physiologiques complémentaires

            Taille :  1m55

            Marques particulières : petite cicatrice oblique face interne du pouce gauche

 

 

 

Quelques explications :

Conduite d'abord au Creusot où elle rejoignit les "raflés" de Montceau et du Creusot, Sara fut ensuite transférée à Drancy et de là déportée vers Auschwitz où elle fut mise à mort.

Son mari, H. L., ne fut pas arrêté, à la fois parce qu'il avait la nationalité française et que probablement il n'avait pas été enregistré comme Juif, car il était prisonnier et absent du bassin minier au moment de cette formalité. Il devait gagner un maquis FTPF après le Débarquement, puis suivre les Polonais du bataillon Mickiewicz au sein de la 1ère armée française après la Libération.

Le couple FRONDZY qui recueillit la petite fille était aussi responsable de l'organisation clandestine POWN pour ce secteur du bassin minier.

 

 

 

 



07/06/2015
5 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 322 autres membres