Franciszek Skoczylas et Henryk Kwiecien, ma famille...

 

Mme Machillot de St-Vallier a ouvert pour nous l'album familial où sont conservés pieusement les souvenirs de son grand-père Franciszek Skoczylas et de son père Henri Kwiecien ...

 

Le parcours résistant d' Henryk Kwiecien est tout entier inscrit dans le tableau d'honneur ci-dessous (toutes les photos de cette page s'agrandissent en cliquant dessus)... 

 

 

Né à Sosnowiec en Pologne, le 11 juin 1925, il accompagna ses parents à Montceau et rallia la POWN. Monté au maquis de Marigny, il participa aux combats de la libération. Il s'engagea dans l'armée polonaise, le 26 décembre 1944, et partit combattre en Italie. Le certificat du ministère britannique de la Défense reproduit ci-dessous précise les détails de son action dans l'armée Anders : Affecté le 21 mars 1945 dans la 3ème division d'infanterie des Carpathes (8ème bataillon de tirailleurs), il combattit jusqu'au 2 mai 1945, participant aux sanglantes batailles de la rivière Senio, de Bologne et de la plaine de Lombardie...

 

 

Notons qu'après la campagne d'Italie, il allait resté mobilisé jusqu'au 20 mars 1947...

 

Le lecteur intéressé par les derniers combats de l'armée polonaise en Italie peut se reporter à la page produite sur ce site par Czeslaw Tomkowiak - cliquer ici .

 

Quelques photos ramenées par Henryk Kwiecien... Les deux premières sont prises à Grottamarre après les combats, en juillet et août 1945.

 

 

La troisième est non datée et figure certainement des camarades du bassin minier, non reconnus à ce jour (appel aux lecteurs) :

 

 

 

 

 __________________________

 

Son beau-père Franciszek Skoczylas était né le 14 mars 1901 à Modzewo ; il avait déjà combattu durant la Grande Guerre au sein de formations polonaises, en 1918. Emigré en France en 1929, il résidait aussi aux Gautherets où il participa aux premières actions de résistance au sein de la filière polonaise de passage de la ligne de démarcation. Les proches se souviennent qu'un évadé anglais resta hébergé quelque temps dans sa cave avant d'être conduit en zone non occupée...  

Parti aussi au maquis de Marigny en août 1944, il allait ensuite  être mobilisé quelque temps dans la logistique de l'armée polonaise (voir les deux photos ci-dessous).

 

 

Après la guerre, Franciszek Skoczylas milite au sein du parti paysan polonais (PSL), dont il devient trésorier pour le district de Montceau-les-Mines. Il est mort le 1er septembre 1974.

 

 

 

 


 

 



26/05/2013
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 316 autres membres