Les GIP de la Forêt Noire à Varsovie...

< vers l'article précédent "intégration des FTP polonais à l'armée française"

 

 

 

Ci-dessous le commandement des 19ème et 29ème GIP. Les deux premiers personnages étaient des dirigeants communistes chevronnés de l'émigration polonaise d'avant-guerre en France ; durant la guerre civile, ils furent envoyés en Espagne en tant que commissaires politiques de la brigade polonaise...

 

 

 

Boleslaw Maslankiewicz

Commandant du 19ème GIP

(voir sa biographie)

   

Boleslaw Jelen

Adjoint de Thévenon

(voir sa biographie)

 

 

Jan Gerhard

Commandant du 29ème GIP

(Photos du journal Zolnierz Polski, 23-29 novembre 1945)

 

 

 

Les derniers mois de la guerre et les débuts de l'occupation de l'Allemagne vaincue

 

 

 

 

Les deux groupements polonais compteront finalement environ 2900 hommes ; les premiers éléments sont engagés lors de la "bataille d'Alsace" fin janvier 1945.

Le texte ci-dessous est traduit du site internet www.renidunaj.pl de l'association polonaise des anciens combattants de Rhin-et-Danube.

 "Lors des combats du 29 janvier au 4 février 1945, dont l'objectif consistait à chasser les Allemands de la tête du pont sur le Rhin et à libérer Colmar, les 19° et 29° groupements d'Infanterie Polonaise faisaient partie de l'arrière garde du Commandant général de l'armée. Ils se trouvaient dans la région de Rothau où il y avait l'état-major des groupements – Epinal, Bruyères, Beau Mesnil etc. 

En avril 1945, les deux groupements ont participé à l'offensive de la première Armée française en Baden-Wurtemberg, du Rhin jusqu'au Danube. Le Rhin a été franchi à Kehl près de Strasbourg ; les combats ont continué ensuite le long du fleuve, à la frontière française.

Les GIP ont libéré des villes comme Horb, Oberndorf, Rottweil, Villingen, Tuttlingen, Donaueschingen, Radolfzell. La fin de la guerre les a surpris près de la frontière suisse dans la région de Constance, Singen, Donaueschingen, Tuttlingen, Balgheim.

A la fin des combats, la localisation des détachements des groupements était la suivante : état major du 29ème GIP – Balgheim, première compagnie – Durbheim, deuxième compagnie – Tuttlingen, troisième compagnie – Mahlestetten, 19ème GIP avec les 5ème et 7ème compagnies – Kehl, et enfin sixième compagnie – Horb.

 

Il y eut plus tard quelques changements au sein des groupements (...) :

 

29ème GIP :

Etat major et deuxième compagnie –Tuttlingen,

Première compagnie – Singen,

Troisième compagnie – Oberschwandorf et Werndorf,

 

19ème GIP :

 

Etat major ainsi que les 6ème et 7ème compagnies – Horb,

Cinquième compagne – Kirchdorf et Villingen.

 

 

Les groupements avaient pour mission de maintenir l'ordre sur leur zone ; ils s'occupaient du stockage, de l'entretien et de la protection des dépôts de matériel et d'équipements pris par l'Armée française. Ainsi, la première compagnie, qui stationnait à Singen à la frontière suisse, à proximité d'un nœud ferroviaire d'une grande importance stratégique, était chargée de la protection de dépôts contenant vêtements, chaussures et matériel de transmission. La deuxième compagnie contrôlait les dépôts de Tuttlingen contenant cuirs et nourriture. Les autres détachements ou sous détachements des groupements avaient des tâches similaires.

 

Un autre objectif important consistait à patrouiller et à passer au peigne fin les forêts voisines pour y retrouver les restes de l'armée hitlérienne. Le comportement des soldats polonais était apprécié
du général Marie Pierre Koenig, commandant alors des troupes françaises d'occupation, qui, à plusieurs reprises, se rendit à Tuttlingen et à Horb pour visiter certaines unités des groupements".

 

 

- La 5ème compagnie du 19ème GIP à Villingen -

 

(cliquez sur la photo pour l'agrandir)    

 

Selon le témoignage d'un des participants, cette photo de groupe de la 5ème compagnie, formée pour l'essentiel des engagés de Montceau et des environs, a été prise début août 1945, alors que les soldats venaient d'apprendre l'explosion de la première bombe atomique à Hiroshima (6 août 1945).

         

 

 

  

<  Sur l'agrandissement ci-contre, on reconnaît deux "Montcelliens", encadrant Boleslaw Jelen, à sa gauche le lieutenant Julien Nowak, chef de la 5ème compagnie, et à sa droite son adjoint, le sous-lieutenant Franciszek Patela. 

 

 

 

A plusieurs reprises durant l'été 1945, les GIP reçoivent la visite d'officiers supérieurs de marque, signe de l'enjeu dont ils sont l'objet :

 

 Visite du général Koenig, commandant des forces françaises en Allemagne

 

 

-  Jan Gerhard accueille le général Koenig,   -

entouré de Thévenon (à sa droite) et du Lt-colonel Huret (à sa gauche, au 1er plan)

 

 

 

-  Les mêmes passent en revue le 29ème GIP  -

 

Visite du colonel Marian Naszkowski, chef de la mission militaire du PKWN en France (1er au 3 août 1945).

Si la venue du général Koenig voulait signifier qu'aux yeux du commandement les forces polonaises étaient bel et bien des composantes de l'Armée française, assurant une mission dans la zone d'occupation dévolue à la France, le message apporté par Naszkowski était tout autre, car c'est bien des unités de la nouvelle armée polonaise qu'il venait saluer, au nom du nouveau régime mis en place par l'Union soviétique en Pologne...

Naszkowski lui-même allait connaître un brillant destin dans la Pologne communiste : initialement dirigeant de la section de formation des cadres, il allait être ambassadeur de Pologne à Moscou, ministre des armées, vice-ministre des affaires étrangères...

 

 

- Marian Naszkowski passant en revue les GIP, -

derrière lui Jelen, Huret, X et Thévenon (de G à D)

 

 

-  Le discours...    -

 

(Hélas, nous n'en avons pas le texte, mais Huret semble dubitatif)

 

Quelques semaines plus tard, la décision allait être prise par les autorités françaises d'autoriser les 19ème et 29ème GIP à se diriger, avec armes et bagages, vers la Pologne pour y être démobilisés. Entre temps une partie importante de l'effectif aura regagné ses foyers en France.

 

 

> vers l'article suivant "Arrivée des GIP en Pologne - nov.45"



06/03/2011
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 319 autres membres