Marcel Banaszak, précurseur des maquis gaullistes

 

Photo remise par la famille aux autorités

pour le rechercher après la guerre 

(SHD-BAVCC de Caen)

Photo datant de son

engagement dans l'armée

de l'Armistice (1941)

 

Né de mère française le 2 septembre 1922 à Montceau-les-Mines, il travaille aux houillères de Blanzy et réside dans le quartier du Bois-du-Verne. Au lendemain de la grève d'octobre 1943, il rejoint le jeune maquis AS de Cruzille, le 1er novembre 1943. Son nom de guerre est "Banane".

Le 3 mars 1944, alors que le maquis est réfugié dans l'Ain, il est arrêté par les gendarmes avec deux autres camarades lors d'une opératon de réquisition de tabac à Vonnas ; un quatrième est tué sur les marches de l'église. Conduit à la prison St-Paul, il est condamné à une peine de 5 ans de travaux forcés par la section spéciale de la cour d'Appel de Lyon (12 juin 1944). Réclamé par les Allemands, il est déporté le 29 juin et meurt au camp de Flossenburg, le 2 avril 1945.

 

L'affaire est précisée par Claude ROCHAT, dirigeant de la Résistance AS de Saône-et-Loire ("Cdt Guillaume"), en page 101 de son livre Les Compagnons de l'Espoir, édité en 1987 par le comité départemental de Saône-et-Loire des anciens combattants de la Résistance (ANACR) :

 

 


______________

 

IMG_3812 copie.jpg
- attestation du même "Guillaume", en 1947 (ADSL) -

 



10/06/2013
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 319 autres membres