Résistance polonaise en Saône-et-Loire

Résistance polonaise en Saône-et-Loire

Armement du bataillon POWN - Château de Marigny (2)

 

 

Les armes de l'AS

 

 

 

L'article lié ( Les armes de la POWN ) décrit l'arrivée difficile de 42 mitraillettes livrées par l'organisation POWN - groupe sud de Lyon,  probablement dans la première quinzaine de juillet 1944.

A la même priode d'autres armes allaient être livrées par l'AS de Montceau, auquel le bataillon polonais "de Londres" venait d'être rattaché.

Cette affaire est détaillée dans le dossier CVR d'un Polonais de Montceau, Stanislaw MAJCHRZAK "Stanis", authentifié par le chef-adjoint du mouvement POWN "Monica" du bassin minier, Antoni Goszka (*).

 

Par ses amitiés et contacts personnels, "Stanis" faisait la liaison informelle entre résistance polonaise et résistance française, concrètement avec Paul Mercier, le capitaine Benoy, devenu chef de l'AS, et avec Henri Troncy, chef du groupe "Edouard".

 

 

 

"Le 10 juillet 1944 à 10.00 h, il (Stanislaw Majchrzak) avait réceptionné les armes à l'établissement Idzi Koclejda 51, rue du Château à Montceau-les-Mines, livrées par le Lt "Edouard" : 15 fusils, 15 mitraillettes, grenades, matériel explosif, puis le 18 juillet 1944 à 15h00, livrées également par le Lt "Edouard" à la même adresse : 15  fusils, 15 mitraillettes, grenades, explosifs et une mitrailleuse lourde. Ces deux livraisons d'armes étaient destinées à la formation du maquis polonais – Bataillon TOPOR à Marigny, sous les ordres du lieutenant Kawa et sous le commandement du Lt Colonel Mercier = capitaine Benoy.

Le 23 juillet 1944, il quitte le terrain menacé par la Gestapo et rejoint le maquis de Grivery (**) affecté au groupe "Fred" sous les ordres du Lt Colonel Mercier, il participe à toutes les opérations de ce groupe. Du 20 octobre 1944 au 10 décembre 1944, il a servi, toujours sous les ordres du Lt Colonel Mercier au G.R. de la Division alpine F.F.I. de Bourgogne."

 

 

 

 Finalement, le bataillon disposait donc de 102 armes individuelles pour 250 combattants (certifiés)...  pas de quoi poursuivre jusqu'à Varsovie !

 

 

 

 

(*) Archives personnelles + CVR in ADSL

(**) Etat major des maquis AS, hameau forestier à quelques kilomètres de Montceau-les-Mines.

 



01/04/2019
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 377 autres membres