Bronislaw SZLEPER, soldat de la 2ème division de chasseurs

Mars 2018 

 

Images de l'internement en Suisse de la 2ème division

de chasseurs polonais (1940-1945)

______________

 

 

 

 

 

L'album photo reproduit ci-dessous était détenu par la famille Szleper ; merci à elle de l'avoir mis à disposition et commenté pour nous...

 

 

 

 

Bronislaw Szleper est né le 27 novembre 1919 à Irsleben en Allemagne où son père travaillait dans une mine de charbon.

En 1924, la famille émigre en France et s'installe au Creusot où le père a reçu un emploi aux usines Schneider. Les enfants grandissent et participent aux activités de la communauté polonaise, en partiulier aux scouts. En quittant l'école Bronek est aussitôt embauché par l'usine.

Le 27 novembre 1939, il est recruté par l'armée polonaise que forme le gouvernement du général Sikorski, alors réfugié en France. Au camp de regroupement de Coëtquidan, il est affecté à la 2ème division de chasseurs et dirigé vers la région de Parthenay où elle se forme sous le commandement du général Prugar-Ketling.

L'histoire de cette division polonaise au sein du dispositif français durant la campagne de 1940 est racontée en page annexe. Ayant courageusement assuré sa part des combats aux alentours de Belfort, prise à revers par les colonnes allemandes, elle se résolut de 20 juin 1940 à rompre le combat et à passer en Suisse - VOIR ICI  .

C'est ainsi que 9.000 soldats polonais allaient rester internés durant toute la durée du conflit dans une Suisse qui tenait par-dessus tout à préserver sa neutralité.

Bronislaw Szleper était l'un d'eux et son album photographique fait ressurgir des images de ces cinq longues années de semi-captivité… Les légendes sont hélas absentes ou bien succinctes ; personnages, lieux et actions resteront bien souvent muets, à moins que des lecteurs de ce blog puissent nous donner des précisions.

Les seuls points de repère : Bronislaw Szleper est entré en Suisse le 20 juin 1940 ; le 16 avril 1943 on lui établit une carte d'identité au camp de Gebenstorf (ci-dessus) ; il sort de Suisse le 24 mai 1945.

Le 26 mai, il est démobilisé à Grenoble ; il déclare se retirer alors aux Baudras, par Sanvignes-les-Mines, commune où il arrive le 29 mai.

Le 30 mai 1945, il s'y fait établir une carte de rapatrié…

Il allait se marier à Sanvignes et mener désormais une vie sans histoire de mineur de fond, au puits Laugerette… Il y est mort en 1988.

 

 

Nous reproduisons ci-dessous les principales photos de l'album de Bronislaw Szleper (Cliquer sur chaque photo pour l'agrandir)

 

 

 

1 - Enfance au Creusot, souvenir des scouts...

 

 

2 - La campagne de 1940

 

On reconnaît le général Sikorski sur la première photo ; seule la dernière (fusil-mitrailleur tirant contre avion) est anotée au verso : "Belfort".

 

 

3 - l'internement en Suisse

 

Une première série de photos concerne l'année 1940 ; elles sont datées de juillet à octobre 1940. Le lieu indiqué est Madiswil, une commune du canton de Berne. La visite des officiers de l'armée suisse a eu lieu le 15 septembre 1940.

 

 

 

L'année 1941

 

Le second ensemble ci-dessous comporte au recto l'indication "Souvenir de Gebenstorf" et la date, ainsi que le tampon du photographe qui a réalisé les tirages : "Foto Tschanz - Windisch Tel. 4.11.00". Gebenstorf et Windisch sont deux communes voisines du canton d'Argovie, district de Baden, au nord de la Suisse, à quelques kilomètres de la frontière allemande. On comprend que la main-d'oeuvre polonaise est utilisée à des travaux forestiers ou de génie-civil...

 

 

15 janvier 1941

26 janvier 1941

26 janvier 1941

7 février 1941 - Gebenstorf est indiqué sur le panneau

dimanche 27 juin 1941

dimanche 27 juin 1941

dimanche 20 juin 1941

10 novembre 1941

 

 

1942, 1943, 1944... mai 1945

 

Tois longues années ... et cinq mois encore. Bronislaw Szleper semble être resté tout ce temps à Gebenstorf. Les photos ci-dessous ne portent plus de date... Il figure sur la plupart.

 

En haut d'un portique... Est-ce l'entrée du camp de Lebenstorf ? Que signifie III BAT . 6 K.P.S.P. ?

Bronislaw SZLEPER

Avec un ami, une fois passé le fameux portique.

Lui encore

La soupe...

Photo envoyée avec ces mots :
"Est-ce que tu me reconnais ? A mon ami SZLEPER Bruno, de Leon ZAKRZEWSKI, Schattdorf, le 4.8.42"
(Schattdorf est une commune du centre de la Suisse, près de Lucerne)

B. Szleper à droite

Au dos "Mon cher copain GORCZYCA"

 

Se mariait-on au camp de Gebenstorf ?

 

 

 

Mêlées aux photos ci-dessus, des images patriotiques...

 

1939 - la Pologne martyrisée

4 juillet 1943 - mort du général Wladyslaw Sikorski

La Pologne immortelle

 

 

 

 

 

Poursuivre avec le récit de l'histoire de la 2ème Division de Chasseurs polonais  - CLIQUER ICI

 

 

 

 

 

 

 

 



26/03/2018
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 337 autres membres