Résistance polonaise en Saône-et-Loire

Résistance polonaise en Saône-et-Loire

Boleslaw Paczek, tué dans l'armée Anders

Boleslaw PASZEK (1923-1945)

____________________________

 

 

 

 

Ignacy Paszek (né le 1er février 1906) est arrivé en France vers 1929, comme mineur au puits des Alouettes (plus tard il sera affecté au puits Plichon). Son épouse est venue le rejoindre en 1930, avec ses trois enfants ; l'aîné Boleslaw avait sept ans (né le 11 janvier 1923), Sylwester quatre ans et la dernière, Félicie, moins d'un an. La famille habita d'abord à l'ancienne verrerie de Blanzy, puis déménagea en 1938 vers le quartier de la Saule. Deux autres enfants allaient naître en France, Henri et Jeanine.

Après un premier emploi à la pâtisserie Langeron, Boleslaw entra lui aussi à la mine, comme manœuvre au puits des Alouettes. Durant l'Occupation père et fils aîné étaient membres de l'organisation POWN ; à ce titre, en août 1944, ils rejoignirent le maquis Topor au château de Marigny et, dès la libération du bassin minier acquise, ils s'engagèrent dans l'armée polonaise. Ils rejoignirent ainsi l'armée Anders en Italie. Parti avec eux, le plus jeune fils, Sylwester, fut jugé trop jeune pour porter les armes et dirigé vers un centre de formation italien de l'armée polonaise.

Boleslaw, avec d'autres Polonais du bassin montcellien, avait été affecté au 2ème Bataillon Commando motorisé (voir récit de Czeslaw Tomkowiak - ICI -).

 

Il fut tué au combat le 19 avril 1945 à Gaiana, à une 15aine de kilomètres de Bologne, le même jour que son copain de la Saule Wladyslaw Pogorzelski. Il repose aujourd'hui dans un cimetière militaire polonais à Bologne.

 

 

 

 

Sources :            Archives POWN

                           Récit Czeslaw Tomkowiak

                           Entretien avec Félicie Paszek – Kumorek (10 octobre 2019)

 

 

 

 

 



15/11/2019
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 381 autres membres