Déportés - lettres WO... à ZU...

< page précédente

 

 

 

WOJCIK Wladyslaw

Né le 11 juillet 1922 à Przeciszow (Pologne).

Mineur aux houillères de Blanzy, demeurant à Montceau-les-Mines, quartier des Georgets .

Chef de section POWN pour le quartier du Magny, il est arrêté par la police française le 31 mars 1944.

Détenu aux prisons de Chalon et Besançon, il est déporté le 23 juin vers Dachau, puis Buchenwald.
Revenu.

 

 

 

WOJTASZEK Emil

Né le 22 août 1927 à Cracovie.

Employé aux mines de Blanzy, demeurant le quartier des Gautherets (St-Vallier).

Membre du groupe FTP de quartier, il est arrêté par la police française le 21 mars 1944 et détenu aux prisons de Chalon et Besançon, d’où il est déporté vers Dachau.

Revenu

 

Reparti en Pologne après la Guerre, il y fera une carrière dans la diplomatie, qui le conduira au poste de ministre des Affaires étrangères, de 1976 à 1980.

 

 

WOLCZUK Edward

Né le 8 avril 1925 au Creusot, où il réside (quartier Lapérouse).

Ajusteur aux usines Schneider.

Membre de l’AS, il est arrêté le 21 mars 1944 après le sabotage des lignes à haute tension qui alimentent l’usine.

Détenu à Chalon puis Compiègne, il est déporté à Neuengamme puis Oranienburg où on perd sa trace.

 

    Mort en déportation

 

 

WOLCZUK Nicolas, père du précédent

Né le 12 mai 1897 à Wlodawa (Pologne), il émigre en France et vient travailler comme manoeuvre aux établissements Schneider, au Creusot. Il participe avec son fils Edward à l'une des opérations de sabotage des lignes HT alimentant l'usine du Breuil. Il échappe à la rafle du 21 mars, mais est arrêté à celle du 5 août 1944. Déporté à Dachau, il survivra.

Revenu

 

 

ZUB Léon

Né le 2 avril 1920 à Gelsenkirchen (Allemagne).

Mineur aux mines de Drocourt (Pas-de-Calais), résidant à Méricourt (PdC).

Membre de la MOI, repéré par la police, il se réfugie à Montceau-les-Mines. Il est arrêté par la gendarmerie française à Perrecy-les-Forges (S&L), le 3 janvier 1943.

Détenu à Dijon puis au fort de Romainville, il est déporté au camp de Mauthausen.

Revenu.

 

 

 

ZUBKO Olgierd

Né le 23 janvier 1927 à Paragy (Pologne)

Mineur aux houillères de Blanzy, résidant à Montceau-les-Mines (quartier du Magny).

Affilié à l’organisation FTP-MOI du quartier, il est arrêté par la police française le 10 mars 1944. Détenu à Chalon puis Besançon, il est déporté le 23 juin vers Dachau.

Revenu.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

< page précédente

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 



01/01/2011
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 319 autres membres