Kurt ROI, soldat allemand à la bataille d'Autun

 

 Extrait-portrait ret-b.jpg

 

Ce gamin - il avait alors 18 ans - fut pris au piège d'Autun, le 9 septembre 1944. L'article  - LIRE ICI - révèle comment ce cas incroyable m'est parvenu ; il est l'occasion de revenir sur la bestialité qui accompagne toute guerre. Les Polonais du bataillon Mickiewicz sont cette fois impliqués, mais leur attitude n'eut rien d'exceptionnel. Merci à Claude JAULT et Gilbert CORNILLON d'Uxeau (71) qui sont à l'origine de cette enquête.

 

 

Une photo retrouvée

 

La photo ci-dessous a déjà été publiée sur Respol71 ; elle est celle d'un groupe de Polonais de Montceau, volontaires de l'Armée polonaise du général Sikorski, à leur arrivée au camp de Coëtquidan, le  1er octobre 1939. Mon ami Jean-Michel POHL, dont le père était présent, en détenait un exemplaire, signé au verso par tous les soldats... Lecteurs, reconnaissez le vôtre !

 

 Coëtquidan 1939 - a2 - réduite.jpg

  

Encore un déporté

 

Décidément la longue liste des déportés polonais de Saône-et-Loire ne sera jamais close. Une récente visite au SHD de Caen (Pôle des victimes des conflits contemporains) m'a permis de sortir le dossier de Thadée BERNAKIEWICZ, né en 1895, artisan photographe à Paray-le-Monial, arrêté le 25 mai 1944 et déporté pour avoir exposé dans sa vitrine le portrait d'un fusillé. Il est rentré en 1945...

Visualiser sa fiche dans la liste DEPORTES - lettres AA à JA

 

  

Parmi les dernières publications... 

 

Nettoyage au Pays !

Exécutions de femmes polonaises à la veille de la Libération...

 

Respol71 a déjà abordé le sujet des exécutions de l'été 1944, dans sa seule dimension liée aux Polonais, qu'ils soient tueurs ou victimes. Aujourd'hui nous vous présentons les cas de trois femmes... Il y apparaît un objet nouveau, la liste N.A.P. (pour Nettoyage au Pays) que dressait l'état major du maquis FTP Valmy et que suivaient les exécuteurs, français ou polonais. En effet les cas d'aujourd'hui ne concernent que la "justice FTP" ; rassurez-vous cher lecteur, d'autres sont en cours d'approfondissement qui ont impliqué des tueurs de l'AS.

 Voir les articles : Les AdamskiLes soeurs Szczepaniak, La morte des Bas.

 

 

Les mineurs polonais dans la grève de décembre 1941           LIRE ICI

 

Nous avions déjà relevé la forte implication des Polonais dans le syndicalisme au sein du bassin de Blanzy - voir ICI. L'analyse précise des mineurs arrêtés durant la grève de 1941 confirme leur poids important dans les mouvements sociaux.

 Etonnant concours de circonstances, deux des emprisonnés figureront sur une liste NAP en 1944 et seront mis à mort par la résistance communiste ! 

 

 

  

 

 

 

Deux publications en lien avec respol71.com :

-  en 2015, "Mourir à Uchon", étude historique documentée du combat d'Uchon, au lendemain du débarquement (brochure de 40 pages),

- en 2016, "Maquisards russes en Bourgogne", histoire méconnue de résistants soviétiques évadés de camps de travail allemands, imbriquée à l'histoire du maquis polonais du bassin montcellien, dont traite abondamment ce site (livre de 190 pages, publié aux éditions de l'Armançon).

Pour vous les procurer, contacter (gerard.soufflet@free.fr)

 

 

 

 1decouv_maquisards russes.jpg

 

 

 

 Couverture005.jpg

 

 

 

 

 

 

 

  

  

Ce site est destiné à jalonner une recherche sur la résistance polonaise en S&L, centrée sur les bassins industriels de Montceau-les-Mines et du Creusot... La communauté polonaise (11.000 recensés dans le département en 1936, dont près de 10.000 dans les deux bassins), participe à la lutte contre l'Allemagne nazie parfois dès 1939-40, en soutien aux forces polonaises combattant alors en France. Durant l'occupation, elle agit dans deux mouvements spécifiques : l'organisation polonaise de lutte pour l'indépendance, POWN-Monica, liée au gouvernement polonais légal réfugié à Londres et la MOI (Main d'Oeuvre Immigrée), rattachée au comité central du parti communiste français clandestin et à l'Internationale communiste. En outre de nombreux Polonais combattent dans les organisations françaises.
Aux nouveaux lecteurs - Pour situer le contexte des différents articles, lisez d'abord les articles généraux sur les deux résistances POWN et FTP-MOI.

 

 

Exemples d'autres articles...

 

 

Sabotage à la Machine                ICI

 

Les écrits de K. Kajetanek          ICI

 

 

Carrière d'un chef de maquis MOI

dans la Pologne communiste      ICI

 

 

Désertion de Polonais de la Wehrmacht près d'Autun            ICI 

 

Destin des frères Swedrowski     ICI

,

1942 - Arrestation d'une femme juive  par les gendarmes      ICI 

 

Oct. 1943 - Le premier maquis, avec des Soviétiques       ICI

 

 

Polonais et Allemands, liaisons dangereuses     ICI

 

Le martyre du Dr. Béraud   ICI

 

Un Sarde au maquis polonais   ICI

 

Le prix d'un beau vélo           ICI 

 

Le maquis Topor à la libération de Montceau                       ICI

 

Récit de vie de B. Mnich     ICI

  

Le premier tué au maquis    ICI

 

Sauvés par un gendarme      ICI

 

  

 

Les textes publiés sont destinés à un usage personnel ; tout autre emploi nécessite l'accord de l'auteur

 

 

 

  


    

  

 

  

  

Jan KULPINSKI (1897 – 1960) 

Chef régional du mouvement POWN-Monica, pour 

la Saône-et-Loire et la Nièvre, rattaché au gouvernement polonais de Londres 

( biographie ) 

 

 

  

   

Boleslaw MASLANKIEWICZ(1903 – 1971) 

membre de la direction nationale des FTP-MOI polonais ; en charge du bassin de Montceau puis des maquis bourguignons. 

 ( biographie ) 

  

 

  

 

 


 

 

 


Vous recherchez ? :
 

 

Derniers articles                                               Nombre de visiteurs 148041